Remèdes au décalage horaire et astuces pour un vol sans stress

Le décalage horaire c’est une réaction physique à un changement rapide de fuseau horaire. Il affecte la plupart des les voyageurs, y compris les passagers les plus habitués au vol, en tant qu’assistants et pilotes. Les symptômes les plus courants du décalage horaire comprennent la désorientation, l’irritabilité, la fatigue, les membres et les yeux enflés, les maux de tête, les symptômes de la grippe et les troubles gastro-intestinaux.

Un vol longue portée peut être vraiment débilitante. Déshydratation, aliments inconnus, espaces exigus, air recyclé, insomnie, vêtements inconfortables, bourdonnement… sont parmi les facteurs qui affectent le plus votre état pendant et après le voyage et déclenchent les symptômes de « syndrome du décalage horaire ». Un vol court ne produira pas de véritable décalage horaire: dans ces cas, vous pouvez vous sentir fatigué, et une bonne nuit de repos, accompagnée de quelques exercices d’étirement, suffira à arranger les choses.

Sur les vols plus longs, qui durent des heures et des heures, le risque est évidemment plus grand. L’insomnie est la composante principale, surtout si vous menez habituellement un mode de vie planifié et standardisé (réveil à 7 heures du matin, au lit à 22 heures tous les soirs). Si vous voyagez avec des enfants, assurez-vous d’apporter des livres et des jouets avec lesquels ils peuvent se divertir: les enfants sont presque à l’abri décalage horaire.

Une règle générale à retenir avant tout long voyage est le rapport 1: 1: accordez-vous une journée pour rattraper chaque heure de temps «perdu» et alignez-vous correctement sur le nouveau fuseau horaire.

Avant de partir

Prenez soin de votre corps avant votre vol. Faites de l’exercice, dormez bien et hydratez-vous. N’oubliez pas de vous tenir à l’écart des boissons et de l’alcool – la pire chose que vous puissiez faire est de monter à bord d’un vol long-courrier avec une gueule de bois. Certains voyageurs aiment faire de l’exercice avant de se rendre à l’aéroport (cela peut en fait vous aider à mieux dormir dans l’avion.) Une fois à l’aéroport, évitez les ascenseurs et les escaliers mécaniques.

Ajustez vos habitudes avant de partir. Vous vous préparez à un changement et vous devez donc resynchroniser votre horloge interne, en changeant vos modes de vie trois ou quatre jours avant le départ. Portez deux montres, l’une réglée sur l’heure actuelle et l’autre sur celle du lieu de destination. Cela peut vous aider à vous préparer psychologiquement au changement d’heure.

Pendant le vol

Peut-être le moyen le plus efficace de combattre le décalage horaire pendant le vol est de bien traiter votre corps. Hydratez-vous avec des boissons sans alcool et sans caféine. N’ayez pas peur de demander de l’eau supplémentaire à votre agent de bord.

Levez-vous du siège à intervalles réguliers pour marcher et étirer vos muscles. Il est également possible de faire de petits exercices isométriques et d’étirements, impliquant par exemple les épaules et le cou, tout en restant assis sur votre siège. Cela facilite la circulation sanguine et l’empêche de se concentrer dans les extrémités, phénomène courant dans les cabines pressurisées.

Autres conseils: Levez-vous et lavez-vous le visage, les dents ou restez debout quelques minutes. Portez des vêtements amples et respirants. Apportez un oreiller, un masque pour les yeux, des bouchons d’oreille ou des écouteurs pour éliminer tout bruit. Aussi, évitez les chaussures inconfortables (talons hauts ou compensés, par exemple): vos pieds enfleraient, faisant de votre post-vol un cauchemar.

Conseils pour dormir dans l’avion

La mélatonine est un produit chimique présent dans le corps qui aide à réguler les cycles de sommeil. Il peut être pris sous forme de pilule, et de nombreux voyageurs affirment que cela aide combattre le décalage horaire. Cependant, son utilisation est controversée. En fait, certaines études ont indiqué qu’un apport incorrect peut même intensifier la sensation de fatigue. Assurez-vous donc de lire toutes les instructions et de consulter votre médecin avant de prendre le produit.

C’est aussi possible recourir à l’aromathérapie, à l’homéopathie ou à un régime spécial. Limitez-vous aux aliments faciles à digérer, comme ceux qui sont relativement riches en fibres, mais pas trop lourds. Si vous essayez de rester éveillé pour permettre à votre corps de s’habituer au fuseau horaire local, la caféine peut être utile, mais n’en faites pas trop. Assurez-vous d’introduire tous les changements dans votre alimentation avec modération. Certains voyageurs utilisent des somnifères, des antihistaminiques et des somnifères dans les avions, les hôtels, les aéroports et pendant les escales. Dans tous les cas, il est toujours nécessaire de consulter votre médecin avant de prendre tout médicament.

Si tout échoue, vous voudrez peut-être essayer une thérapie alternative. Il s’appelle luminothérapie et sa propagation rapide, si ce n’est une mode, pourrait refléter son efficacité. L’horloge interne du corps est en effet influencée, entre autres, par l’exposition au soleil. Lorsque vous passez à un fuseau horaire différent de l’habituel, notre corps doit s’adapter en réinitialisant l’horloge interne et se reprogrammer à la nouvelle heure. La photothérapie peut être utile pour rendre cette transition moins violente. En fait, la lumière est l’outil le plus puissant présent dans la nature pour réguler les rythmes circadiens, ou ceux de veille-sommeil.

Et pour quelles astuces utilisez-vous combattre le décalage horaire?02

Laisser un commentaire